Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Plante

Retour à la capsule

Généalogie

Généalogie des Plante

 

En ancien français, le mot plante servait à désigner une vigne si bien que les porteurs de ce nom de famille étaient avant tout des vignerons. Il pouvaient aussi être originaire d’un lieu-dit Plante ou Laplante.

 

Au Québec, on compte environ 14 400 Plante aujourd’hui, ce qui les placent au 69e rang. Une présence plus marquée qu’en France où le patronyme ne figure pas parmi les 2500 noms les plus recensés.

 

En Nouvelle-Angleterre, certaines familles exilées ont quant à elles anglicisé Plante par Plant.

 

Sur les 6 ancêtres qui ont introduit le patronyme en Amérique, 5 l’utilisaient comme surnom. Un seul l’employait comme patronyme principal. Voici son histoire.

 

LE PIONNIER JEAN PLANTE

 

Fils de Nicolas Plante et Isabelle Chauvin, Jean PLANTE voit le jour en 1626 dans la paroisse Saint-Pierre à Laleu, aujourd’hui un secteur de La Rochelle. Avant 1650, il débarque en Nouvelle-France où il épouse Françoise Boucher, 14 ans, fille du pionnier Marin Boucher et de Perrine Mallet. La cérémonie se déroule le 1er septembre 1650.

 

Établi à Château-Richer, le couple aura 13 enfants, dont 12 survivront jusqu’à l’âge adulte. Sur les 11 qui se marieront, 7 garçons permettront au nom de traverser les générations, par l’entremise d’une quarantaine de fils.

 

Dans le recensement de 1681, on avance que Jean Plante possède une terre de 20 arpents, 1 fusil et 4 bêtes à cornes. Se sentant vieillir, le pionnier et son épouse passeront éventuellement chez le notaire Jacob et signeront un engagement cédant leurs biens à leur fils François. En retour, il aura soin d’eux, de sa sœur Louise et de son frère Joseph. Il versera aussi un montant de 150 livres à ses autres frères et sœurs.

 

Jean Plante s’éteint à Château-Richer le 29 mars 1706, à l’âge d’environ 80 ans. Son épouse Françoise lui survit 5 ans et rend l’âme le 18 avril 1711. Elle avait 74 ans. En l’année 1729, on évaluait déjà leur descendance à 323 personnes !

 

 

Recherche: Gisèle Monarque

 

 

Sources :

 

PRDH

Dictionnaire Jetté

Dictionnaire généalogique du Québec ancien, Bertrand Desjardins

Association des familles Plante

Fichier origine

Portraits de familles pionnières, Robert Prévost, Éditions Libre Expression

Votre nom et son histoire, Roland Jacob,  Éditions de l’Homme

Collection Nos racines, Jacques Lacoursière et Marie-Andrée Bizier

Dictionnaire National des Canadiens français, Institut Drouin

 

Commentaires

0

Vous devez être connecté pour inscrire un commentaire.

Connectez-vous