Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Boulay - Boulet

Retour à la capsule

Script de la capsule



Je m’appelle Isabelle Boulay.

Moi Mélanie...

Et moi Stéphanie Boulay.

Voici l’histoire de notre famille!

 

Un seul pionnier est à l’origine des 8 100 Boulay et Boulet du Québec.

 

[Isabelle Boulay] : «Notre ancêtre Robert est né ici même à Saint-Germain-de-Loisé, dans le Perche. C’est sur L’Aigle d’Or, que Robert embarque avec sa femme Françoise Grenier et sa fille Jacqueline, en 1662.»

 

En 1896, le propriétaire de l’Île d’Anticosti fait appel au trappeur Georges Boulay, pour introduire dans son domaine de chasse, des cerfs de Virginie. 220 bêtes y sont relâchées. On en compte aujourd’hui 165 000 !

 

Au début du 20e siècle, Montréal et le quartier Saint-Henri s’imposent comme l’un des hauts lieux du disque dans le monde.

 

[Les Soeurs Boulay] : «Arthur-Joseph Boulay enregistre ici, en 1923, le premier disque de notre répertoire folklorique au violon!»

 

10 ans plus tard, Georges-Alidor ouvre à Saint-Tite une usine de chaussures. Durant la guerre, il va fournir l’armée canadienne en bottes militaires.

 

[Louis Boulet] : «C’est au début des années 60, que mon père et mes oncles ont décidé de réorienter la production vers la botte Western, ce qui était vraiment une première au Canada.»

 

En 1967, ils créent à Saint-Tite une journée de rodéo. 45 ans plus tard, le festival est le rendez-vous country numéro 1 de la Côte Est nord-américaine.

 

En 1969, le groupe Les Gants Blancs change de nom et devient Offenbach.

[Denis Boulet] : «Mon frère Gerry, chanteur et leader du groupe, et moi-même, sommes nés ici dans cette maison à Saint-Jean-sur-Richelieu. »

 

Offenbach est le premier groupe d’ici à se produire au Forum de Montréal ! Gerry brillera aussi en solo avant que le cancer ne l’emporte en 1990.

 

En 2008, Isabelle Boulay reçoit son 17e Félix en carrière. Chez les Boulay… on a vraiment la musique dans le sang !

 

Voilà, c’était l’histoire des Boulet et des Boulay !