Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Bourassa

Retour à la capsule

Script de la capsule



 

Je m’appelle Carmen Bourassa.

Je m’appelle François Bourassa.

Voici l’histoire de nos familles!

 

Deux pionniers, originaires de Vendée, Jean et François, introduisent en Nouvelle-France le nom Bourasseau, rapidement transformé en Bourassa.

 

François obtient une concession à La Prairie. Son arrière-arrière-petit-fils, Napoléon, est un artiste. Architecte, il conçoit plusieurs églises et réalise, en 1878, un dessin de son fils Henri.

 

Plus jeune député de la chambre des communes, Henri Bourassa fonde, en 1910, Le Devoir. Éditorialiste influent, il défend les droits linguistiques bafoués des Canadiens français.

 

[François Bourassa] : « Le pionnier François est également l’ancêtre de mon père Robert Bourassa, qui est devenu le plus jeune premier ministre du Québec à l’âge de 36 ans. »

 

En 1970, il est confronté à la crise d’Octobre où le Front de libération du Québec enlève et assassine son ministre du travail, Pierre Laporte.

 

Dans son second mandat, il réussit à éteindre la crise d’Oka avec les autochtones, mais doit encaisser l’échec de l’accord du Lac Meech.

 

Il meurt en 1996, emporté par le cancer. Il laisse aussi derrière lui de grandes réalisations comme le colossal chantier hydroélectrique de la Baie James ou la Loi 22 qui fait du français la langue officielle du Québec.

 

Son fils François est un jazzman réputé. Son groupe, le François Bourassa Quartet, se produit dans le monde entier et a reçu de nombreux prix dont un Felix et le Prix Oscar Perterson.

 

[Carmen Bourassa] : « Notre famille, quant à elle, vient du premier Bourassa arrivé en Nouvelle-France. Jean a été engagé à Larochelle en 1657 pour venir s’établir ici. »

 

Sa descendante, Carmen Bourassa, est l’une des conceptrices de la très populaire émission jeunesse Passe-Partout!

 

Voilà, c’était l’histoire des Bourassa!