Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Chouinard

Retour à la capsule

Généalogie

Généalogie des Chouinard



L’origine du nom Chouinard et sa fréquence au Québec

 

Le patronyme Chouinard est un dérivé de Chouin ou Choue qui signifie, dans l’ancien français, « rapace nocturne », surnom d’une chouette d’après les caractéristiques de cet oiseau.

 

Un seul ancêtre a porté ce nom en Nouvelle-France. Il s’agit de Jacques Chuysnard ou Chouinard originaire de Beaumont-la-Ronce en Touraine.

 

Au Québec en 1800, les Chouinard étaient mentionnés 304 fois. Aujourd’hui, les Chouinard occupent le 160e rang avec 8000 porteurs du patronyme. En Nouvelle-Angleterre, le patronyme Chouinard a souvent été remplacé par celui Choinard.

 

Une plaque commémorative a été apposée sur la mairie de Beaumont-sur-Ronce en 1986 par l’Association des familles Chouinard d’Amérique du Nord.

 

L’ancêtre Jacques Chuysnard ou Chouinard

 

Jacques Chouinard a été baptisé dans l’église Saint-Martin de Beaumont-sur-Ronce, département d’Indre-et-Loire, le 6 janvier 1663. Il est né de l’union de Charles Chuiysnard et d’Élisabeth Valin. Son père, baptisé à Nouzilly (St-Martin) le 26 septembre 1616, est inhumé à Beaumont-la-Ronce le 21 août 1691. Sa mère, veuve de Jean Aucher, drapier, est inhumée à Beaumont-la-Ronce (St-Martin) le 7 décembre 1688. Ses grands-parents paternels sont Gatien Chuysnard et Catherine Venier.

 

On ne connaît pas les circonstances de la venue de Jacques Chouinard (carrossier de métier) en Nouvelle-France. Il est à Québec en 1692. Il contracte mariage devant le notaire Chambalon le vendredi 30 mai 1692 avec Louise Jean, née à Québec le 18 mai 1678, fille de Pierre Jean et de Françoise Favreau. Le mariage religieux a lieu le 2 juin 1692  à l’église Notre-Dame-de-Québec. De leur union naîtront seize enfants entre 1695 et 1720.

 

Dès son mariage, Jacques Chouinard  se fixe sur une terre qu’il acquiert de son beau-père dans le secteur de La Canardière à Québec. En 1698, Jacques Chouinard réside à Cap-Saint-Ignace où il fait baptiser cinq enfants. Vers la même année, il acquiert une terre de l’Île-aux-Oies, dans la Seigneurie de Port-Joly qu’il occupera à partir de 1707.

 

Jacques Chouinard décède probablement à l’Islet, en 1721 (son acte de sépulture n’ayant pas été retracé dans les archives de la paroisse). Sa veuve fait procéder à l’inventaire des biens de la communauté par le notaire Chambalon, le 22 décembre 1727. Louise Jean décède à L’Islet le 1er janvier 1750 à l’âge de 75 ans.

 

En 1985 un monument commémoratif fut érigé sur le site de la terre ancestrale à Saint-Jean-Port-Joli. En 1989, la Commission de toponymie du Québec accordait à ce site la désignation officielle de lieu-dit Beaumont-la-Ronce, reconnaissant ainsi le lien entre cette terre et le lieu de naissance de Jacques Chouinard, l'ancêtre de tous les Chouinard d'Amérique.

 

Recherche: Marcel Fournier 

 

 

Sources bibliographiques

 

Fichier Origine

Base de données du Programme de recherche en démographie historique de l’Université de Montréal (PRDH)

Base de données notariales Parchemin

Les noms de famille au Québec de Louis Duchesne

Dictionnaire des ancêtres québécois de Michel Langlois

Association des Chouinard d’Amérique du Nord

Commentaires

0

Vous devez être connecté pour inscrire un commentaire.

Connectez-vous