Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Cohen

Retour à la capsule

Script de la capsule



 

Je m’appelle Adam Cohen.

Et moi Simon Cohen.

Voici l’histoire de nos familles.

 

Vers 1900, de nombreux Juifs d’Europe de l’Est fuient les persécutions dont ils sont victimes. De 1891 à 1911, la population juive de Montréal passe de 2700 à 30 000 personnes. Un quartier juif voit le jour dans l’actuel quartier chinois. 

 

[Simon Cohen] : « Ces familles apportent avec elles les bagels et le smoked meat qui font aujourd’hui la réputation de Montréal ! »

 

Le Polonais Lazarus Cohen arrive au pays en 1869. Il se lance dans diverses entreprises et devient l’une des grandes figures de la communauté.

 

[Adam Cohen] : « Mon arrière-arrière-grand-père est l’un des fondateurs d’une école juive pour les enfants défavorisés. »

 

Son fils Lyon cofonde en 1897 le tout premier journal juif au pays : The Canadian Jewish Times !

 

Dans les années 1950, le jeune Leonard travaille quelque temps dans les ateliers de son grand-père. Mais l’étudiant de McGill a déjà en lui la trempe d’un grand auteur. Il publie ses premiers poèmes en 1956. Il n’a que 22 ans !

 

Onze ans plus tard, il sort son premier album : Songs of Leonard Cohen.

 

L’artiste fait son entrée au Temple de la renommée du rock and roll en 2008.

 

[Adam Cohen] : « Mon père a vu son œuvre reprise plus de 1500 fois par de nombreux artistes dans le monde entier ! »

 

Avec 4 albums à son actif, Adam est le digne héritier de son père.

 

[Simon Cohen] : « Il y avait 156 Cohen au Québec en 1901. Nous sommes un peu plus de 2 000 aujourd’hui. »

 

Et si Leonard et Adam sont les plus connus, n’oublions pas le cinéaste d’animation Sheldon, auteur du Chandail, récompensé par plus de 15 prix internationaux !

 

Voilà, c’était l’histoire des Cohen !