Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Desjardins

Retour à la capsule

Script de la capsule



Je m’appelle India Desjardins.

Et moi Bénédicte Desjardins.

Voici l’histoire de nos familles.
 
 

35 ancêtres introduisent le nom Desjardins chez nous, dont Claude Desjardins dit Charbonnier et Antoine Roy dit Desjardins.

 

Claude, un homme sans histoire, tranche avec Antoine, dont le parcours est lamentable, selon son biographe et descendant, le jésuite George Desjardins.

 

Antoine arrive en 1665 comme soldat du Régiment de Carignan-Salières, afin de protéger les colons des Iroquois.

 

[India Desjardins] : « Trois ans plus tard, mon ancêtre épouse une «Fille du Roy», Marie Major et le couple s’installe à Batiscan. »

 

Antoine fait tous les métiers, mais se retrouve en prison pour dettes impayées.
Il finit assassiné par son logeur qui l’a pris en flagrant délit avec sa femme.

 

Inouï qu’un individu aussi tumultueux et désargenté soit l’ancêtre d’Alphonse, fondateur des célèbres Caisses Populaires.

 

[Bénédicte Desjardins] : « C’est ici à Lévis, en 1900, que mon arrière-arrière-grand-oncle fonde la première Caisse Pop. »

 

Ce mouvement novateur en Amérique du Nord ouvre les portes du crédit aux petites gens, victimes jusque-là d’usuriers sans scrupule ou boudées par un système bancaire dominé par les anglophones.

 

Surnommée la « ministre des Finances » par son époux Alphonse, Dorimène Desjardins est considérée comme la cofondatrice des Caisses. Pas étonnant qu’un siècle plus tard, Desjardins devienne la première grande institution financière canadienne à être dirigée par une femme : Monique Leroux.

 

Dès le milieu des années 60, le nom Desjardins résonne également aux oreilles de milliers de femmes grâce à l’émission Femmes d’aujourd’hui, animée pendant 13 ans par Aline Desjardins.

 

Voilà ! C’était l’histoire des Desjardins !