Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Maisonneuve

Retour à la capsule

Script de la capsule



Je m’appelle Pierre Maisonneuve.

Et moi Alexia Maisonneuve.

Voici l’histoire de notre famille!

 

À Montréal, le nom Maisonneuve est partout : rues, quartier, collège et même un régiment ! C’est dire à quel point ce patronyme est étroitement lié à notre histoire.

 

Noble et soldat, Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, est arrivé ici en 1641. On lui doit, avec l’infirmière Jeanne Mance, la fondation de Montréal en 1642.

 

[Pierre Maisonneuve]: «Cependant, notre famille ne vient pas de ce noble de la  Champagne, mais d’un des rares pionniers originaires du sud-ouest de la France. Son nom, comme moi, Pierre Maisonneuve!»

 

Pierre est soldat. En 1690, il est présent lors du siège de Québec, quand Frontenac répond à l’émissaire des Anglais: «Je n’ai point de réponse à lui faire à votre général que par la bouche de mes canons et à coups de fusil.»

 

Après son service, Pierre se mariera deux fois, mais c’est surtout des enfants de sa première épouse, Anne Grenier, que descendent la majorité des 1500 Maisonneuve du Québec !

 

Son petit-fils, François, deviendra l’homme de confiance du seigneur de Saint-Eustache qui lui passe commande d’un moulin en 1762.

 

[Alexia Maisonneuve]: «Ce moulin à farine construit par mon ancêtre François existe toujours. Il est l’un des rares au Québec à avoir conservé sa fonction d’origine.»

 

En 1932, Montréal est frappée par la crise. Yvonne Maisonneuve crée un foyer d’accueil pour jeunes femmes. Une démarche révolutionnaire pour cette époque où il n’est pas concevable qu’une femme puisse quitter son foyer !

[Lise Maisonneuve]: «Ma tante a commencé son oeuvre dans ce modeste appartement de la rue Fairmount.»

 

Yvonne obtient meubles, nourriture, vêtements et voit son action grandir et s’installer dans de plus grandes maisons.

 

[Yvon Deschamps]: «En 1971, je suis devenu le premier porte-parole officiel du Chaînon qui, à ce jour, a aidé plus de 65 000 femmes en difficulté.»

 

Yvonne s’éteint en 1980, mais son œuvre lui survit et fête cette année ses 80 ans.

 

Voilà, c’était l’histoire des Maisonneuve !