Boutin dit Laplante | Le Québec, une histoire de famille

Mur (activités récentes)

lequebecunehistoiredefamille.com/communaute/boutin-dit-laplante

Vous devez être connecté pour inscrire un commentaire.

Connectez-vous
  • Maithe Boutin

    Il y a 1 an

    Une histoire pus détaillée de mon Ancetre Antoine BOutin ***
    Mais notre ancêtre est Antoine Boutin dit Laplante époux de
    Geneviève Gaudin.
    Il est originaire de Vernon, province de Poitou en France. Poitiers est
    la capitale du Poitou, l'une des villes les plus importantes de la Gaule, est
    devenu chef-lieu du département de la Vienne, à la révolution française.
    L'ancêtre Antoine Boutin naquit aux confins de ce territoire, dans la commune
    nommé Vernon, à la croisé des chemins entre Fleuré et St-Maurice-la Clouère,
    Gizay et Dienne, en plein dans les terres et les forêts. Vernon appartient
    maintenant au canton La Villedieu-du-Clain.
    Antoine Boutin naquit vers 1642. Son père se nommait Jean, et sa mère
    Georgette Bonneau (aussi Reimbaut ou Peinbaut).
    Des débuts de la Nouvelle-France jusqu'en 1662, les chercheurs
    s'entendent pour présenter une liste d'environ 2357 immigrants adultes. De ce
    nombre, seulement 549 possèdent un contrat d'engagement connu, selon Marcel
    Trudel. C'est bien peu. De plus, la colonie des bords du Saint-Laurent avait
    tellement besoin de bras nouveaux qu'elle n'enregistrait pas les noms des
    arrivants. Les statistiques, c'était bon pour les vieux pays!
    Les renseignements concernant le départ de France et l'arrivé au Canada
    d'Antoine Boutin manquent complètement. Que peut-on déduire de certains
    faits? Antoine, fut tambour dans la garnison du Château Saint-Louis à Québec.
    Ce musicien de la baguette ne vint-il pas ici comme milicien en uniforme? A
    son contrat de mariage passé en 1665, il y avait la présence d'un soldat de
    fort Saint-Louis, le sieur de la Gimondière.
    Pierre Dubois Davaugour se présenta à Québec comme gouverneur de la
    Nouvelle-France le 31 août 1661. Il amenait avec lui cent militaires.
    Déception! A peine arrivé, le nouveau maître se rendit compte que cent
    soldats c'était trop peu pour l'ouvrage à accomplir et trop de bouche à
    nourir. A l'automne, le 13 octobre, Davaugour déclarait sans ambages au Grand
    Condé: "Si, connaissant tout cela le roi laisse faire les gens du pays et ne
    m'envoie pas mon pain et celui de mes cents soldats que j'ai amenés avec moi,
    j'aurai l'honneur..." La liste de ces braves et introuvable. Serait-il trop
    osé d'affirmer qu'Antoine Boutin faisait partie de ce contingent de
    défenseurs? ..Dauvaugour retourna en Europe à l'été 1663.
    Le 23 mars 1664, Antoine Boutin, 22 ans est bel et bien à Québec où il
    est confirmé par Mgr de Laval avec 101 compagnons et compagnes.

    Mariage:

    Le 26 mai 1665, Antoine Boutin chez son future beau-père, où il passe un
    contrat de mariage avec sa future, Geneviève Gandin. Barthélemi Gandin né en
    1608 s'était engagé à La Rochelle le 5 juin 1643 comme tonnelier pour le
    compte de Guillaume Couillard. Le 20 janvier 1647 il épousait Marthe Coignac,
    originaire du bourg de Marans. Barthélemi décéda à Neuville le 19 mars 1697
    âgé d'environ 90 ans, et Marthe Coignac est décédée aussi à Neuville le 29
    mai 1689 âgée de 97 ans. Au contrat de mariage d'Antoine Boutin devant le
    notaire Filion, les futurs conjoints seront "uns et communs en tous biens".
    16 signatures sont couchées sur le papier légal importé de France. Le couple
    savait signé. Le mariage eu lieu à Sillery le mardi 3 novembre 1665. A
    l'occasion de ses épousailles, Antoine avait reçu une pièce de terre de ses
    beaux-parents, à la côte St-François-Xavier, près de Sillery. Pendant près de
    deux ou trois ans, le jeune foyer Boutin eut feu et lieu sur ce cadeau de
    noces. C'est de qu'affirme les recensements de 1666 et 1667. Les jeunes époux
    ont comme voisins Sébastien Gingras et Jacques Fournier, sieur de Laville.
    Antoine avait déjà possédé un terrain de dis arpents carrés, à la commune
    de Québec, près de la rivière Saint-Charles. M.Davaugour le lui avait cédé
    vraisemblablement en 1662. Bornaient cette terre celle de Simon Denys au
    nord-ouest, celle de Mathieu Hubou dit Deslongchamps et d'Abraham Martin au
    nord-est, et, au sud-ouest, la propriété de la veuve Legardeur de Repentigny.
    Pour la somme de 90 livres, le 16 avril 1665, Antoine Boutin vendit ce bien à
    Vincent Poirier.
    Les Boutin quittèrent assez tôt le territoire de Sillery. Dès le 20 mars
    1667, Antoine est attiré par le seigneur Jean-François Bourdon, dans la
    seigneurie de Dombourg, aujourd'hui Neuville. Quarante-trois autres
    concessionnaires acceptaient en même temps les mêmes faveurs et les mêmes
    obligations. Tous ces titres sont perdus. L'aveu et dénombrement du 8 octobre
    1668 mentionnent Antoine Boutin comme censitaire de cette localité.
    La concession Boutin avait deux arpents et une perche de front à marée
    haute sur le fleuve Saint-Laurent par quarante de profondeur. Le 30 mai 1672,
    Bourdon fit rédiger un autre texte de concession pour le mettre entre les
    mains de Boutin. Plusieurs conditions tatilonnes rappelaient, par exemple,
    que le propriétaire pouvait pêcher au-devant de sa résidence en donnant la
    trentième partie de tout le poisson capturé. Pierre Piché dit Larnusette et
    Jean Maheu signent comme témoin. Quelques censitaires ne furent pas contents
    de ces nouveaux papiers qu'ils considéraient comme inutiles. François et Jean
    Garnier, Antoine Tapin, Claude Carpentier, Louis Delisle et Antoine Boutin ne
    voulurent pas payer les six livres d'honoraire dues au notaire. Le Conseil
    Souverain fut alerté par cette résistance. Les défendeurs prétendaient qu'ils
    n'avaient pas à payer ces contrats qui étaient en tous points semblables aux
    premiers reçus en 1667. La sentence du 23 octobre 1674 fut confirmée par la
    plus haute autorité judiciaire du pays, le lundi, 25 avril 1678. Les
    appelants furent condamnés à "retirer du dit Rageot les expéditions de leurs
    contrats de concession et luy payer celles qu'il leur a fournies ou
    fournira". Mais Antoine était déjà décédé entre temps.
    Le 10 janvier 1676, Antoine Boutin et pierre Bouvier, taillandier,
    promettaient à noble homme Claude Charron, par l'intermédiaire de son fils
    François, 10 000 perches de bois "de fresne bastard propre à faire des
    cercles de barique de neuf à dix pied de long de grosseur proportionnée et
    raisonnable". Le tout devait être livré en cajeux sur la rivière
    Saint-charles, le 15 juin prochain. La récompense promise pour ce travail:
    165 livres. Antoine eut-il le temps de remplir ses engagements? Nous ne
    pouvons pas le dire avec certitude. Son acte de décès demeure introuvable. Il
    est décédé à l'âge d'environ trente-quatre ans.

    Famille Boutin

    1- Jean-Baptiste né le 22 juillet 1666 à Sillery
    décédé le 20 décembre 1751 à Berthier, 85 ans.
    il épouse le 27 juillet 1692 à Québec
    Jeanne Autebout, fille de Michel et de Henriette Cartois.
    Celle-ci est née en 1672 et décédée le 13 mars 1744.
    Jean-Baptiste eut 13 enfants dont 2 garçons et 4 filles se marièrent.
    Jean-Baptiste fut pendant quelque années, navigateur. On le trouvent
    ensui te comme habitant de Saint-Michel de Bellechasse, de La Durantaye,
    de Berthier où il exerça la charge de procureur fiscal, et demeura aussi
    à Montmagny.

    2- Geneviève née le 3 novembre 1668 à Neuville (reg. Chateau-Richer)
    elle épouse le 22 décembre 1690 à Beauport
    Jean Marot dit Labonté, soldat poitevin (de Bouraillan) fils de Jean et
    de Madeleine Travers. Les conjoints s'installèrent à Neuville, vers 1694,
    où ils élevèrent leurs six enfants. Geneviève eu une fille sans être
    marié, dont le père n'est pas connu. Cette fille née le 1er mars 1686 à
    Neuville. Elle s'appelait Catherine, qui épousa le 22 novembre 1701 à
    Rivière-Quelle, Joseph Lebel, fils de Nicolas Lebel et de Thérèse
    Mignault.

    3-Louis né le 15 février 1671 à Neuville (reg. Québec)
    Il est notre ancêtre.
    le mariage le 25 novembre 1698 à St-Jean Ile Qrléan
    avec Marie-Madeleine Hély
    2e mariage le 4 novembre 1720 à St-Jean Ile Orléan
    avec Anne-Charlotte Choret

    4- Marie-Françoise née le 20 mai 1673 à Neuville (reg. Québec)
    décédée le 5 septembre 1745 à Québec
    le mariage le 31 janvier 1695 à Neuville
    avec Pierre-Joseph Féret (Ferré) dit Lavergne. Né le 17 août 1670
    Une fille est née posthume de ce mariage le 14 février 1696
    du nom de Marie-Louise
    2e mariage le 6 juillet 1699 à Québec
    François Badeau, charpentier né le 2 juin 1675 et décédé en 1721
    6 enfants: 4 garçons et 2 filles. La famille demeura sur la rue
    Cul-de-Sac, à la basse-ville de Québec.

    5- Guillaume né le 15 juin 1675 à Neuville (reg. Québec)
    peu d'indice sur sa vie si ce n'est qu'au recensement de 1681 il demeure
    chez sa mère et son beau-père. On le dit co-fondateur de la Louisiane en 1702
    avec Pierre Lemoyne d'Iberville.

    Après de décès de Antoine Boutin en 1676, Geneviève Gandin dut forcé de
    réorganiser sa vie. Elle fit connaissance de Jean Béland, vingt-deux ans. Ce
    jeune homme venait de Saint-Eloi. Son père était messager entre Rouen et le
    Havre. Arrivé au pays depuis deux ans, l'ancêtre des Béland ne fut pas
    effrayé par la succession familiale d'Antoine Boutin. Il aima la veuve et sa
    famille. Après un contrat passé le 18 juillet 1677, Geneviève et Jean se
    marièrent. La ferme Boutin si tuée entre celles de pierre Bouvier et de Louis
    Delisle, possédait "un vieil hangar, une petite cabane et environ hui t
    arpents en labour tant a la charrue qu'à la pioche". Les cinq enfants Boutin
    seront nourris, élevés et instruits selon leur condition, jusqu'à l'âge de ~
    quinze ans. (notaire Becquet) Jean Béland savait signé.

    Famille Jean Béland
    1- Mathurin né le 25 mars 1678 à Neuville (reg .Québec)
    marié vers 1703 avec Anne Coutancineau, demeure à Neuville.
    2- Jeanne née le 31 août 1680 à Neuville
    marié le 14 janvier 1709 à Neuville avec Louis Costin, de la côte de
    Maure.
    3- Françoise née en 1681
    4- Marie-Anne
    marié le 17 janvier 1707 à Neuville avec François Carpentier
    5- Jean
    marié avec Marie Costin vers 1710, demeure à Neuville.
    6- Marie-Madeleine née le 18 décembre 1689 à Neuville
    décédée le 22 décembre 1689 à Neuville.

    Le 17 juillet 1709, madame Béland fait don à son fils Jean Béland de ce
    qu'elle possède, à condition que ce dernier puisse nourrir et entretenir ses
    parents, tant en santé que malades, jusqu'à leur mort. L'aieule des Boutin et
    des Béland, c'est à dire Geneviève Gandin sera inhumé à Pointe-aux-Trembles
    (Neuville) le mardi 4 décembre 1726, âgée de 77 ans et 10 mois. Quant à Jean
    Béland, il décède le 8 mars 1731, âgé d'environ 75 ans, puisqu'au recensement
    de 1681 on le disait âgé de 25 ans.
    Justement a propos du recensement de 1681, la terre est situé dans la
    seigneurie, le 23e lot a partir du sud-ouest, seigneurie qui en compte 74
    habitant. Ce qui montre que la terre ne devait pas être très loin du village.
    La terre ancestrale demeura entre les mains de propriétaires Béland jusqu'en
    1811. Aujourd'hui lot no.57.

  • Maithe Boutin

    Il y a 1 an

    J'aimerais souhaiter aux membres de la famille Boutin d'ici et d'ailleurs de tres Joyeuses Fetes et une merveilleuse nouvelle Année.....et ne pas oublier que la communication et le partage est le meilleur moyen d'accéder au bonheur ...<3

  • Maithe Boutin

    Il y a 1 an

    Bonjour Michel ...Je n'ai jamais vu ou entendu dire qu'il existait un acte du mariage de Jean Boutin et Georgette Raimbault ? existe-il ? De mon coté je n'y ai trouvé qu,un indezx fesant mention de ce mariage sur Ancestry ** Nom: Jean Boutton Conjoint: Jeanne Raimbault Date de mariage: 26 févr. 1753 Ville du mariage: Savigny-en-Sancerre Père: Nicolas Boutton Mère: Marie Dupré Mère décédée: oui Père du conjoint: Louis Raimbault Mère du conjoint: Jeanne Reverdy Père du conjoint - Décédé: oui Commentaires du conjoint: Sury en VAUX ==== mais je sais qui a des chanceux et chanceuses qui sont allé a l'endroit de notre ancetre....si cet acte existe j'aimerais bien l'avoir....connaissez vous une personne ou un endroit ou je pourrais me le procurer ? ...merci de tous ces renseignements qui me convaincront de votre information lolll ....au plaisir // Marie

  • Maithe Boutin

    Il y a 1 an

    @ Michel Boutin...a tous ces endroits tres crédibles ...il est nommé Antoine Boutin dit Laplante ** 1.[S3] Dictionnaire généalogique des familles du Québec des origines à 1730, Jetté, René, (Les Presses de l'Université de Montréal. Montréal, 1983.).


    2.[S14] Fichier Origine, Projet franco-québécois de recherche sur les origines familiales des émigrants français et étrangers établis au Québec des origines à 1865 (PROFEQ), (Fédération québécoise des sociétés de généalogie en collaboration avec la Fédération française de généalogie).


    3.[S4] Base de données en ligne du PRDH, Programme de recherche en démographie historique, (Université de Montréal). // Marie

    • Maithe Boutin

      Il y a 1 an

      Bonjour Michel ...Je n'ai jamais vu ou entendu dire qu'il existait un acte du mariage de Jean Boutin et Georgette Raimbault ? existe-il ? De mon coté je n'y ai trouvé qu,un indezx fesant mention de ce mariage sur Ancestry ** Nom: Jean Boutton Conjoint: Jeanne Raimbault Date de mariage: 26 févr. 1753 Ville du mariage: Savigny-en-Sancerre Père: Nicolas Boutton Mère: Marie Dupré Mère décédée: oui Père du conjoint: Louis Raimbault Mère du conjoint: Jeanne Reverdy Père du conjoint - Décédé: oui Commentaires du conjoint: Sury en VAUX ==== mais je sais qui a des chanceux et chanceuses qui sont allé a l'endroit de notre ancetre....si cet acte existe j'aimerais bien l'avoir....connaissez vous une personne ou un endroit ou je pourrais me le procurer ? ...merci de tous ces renseignements qui me convaincront de votre information lolll ....au plaisir // Marie

    • Michel Boutin

      Il y a 1 an

      Bonjour Marie-Thérèse (et désolé pour l'utilisation de Thérèse antérieurement), si vous relisez mon texte, mon point ne concerne absolument pas Antoine, qui effectivement se nommait Boutin dit Laplante, et dont j'en suis très fier, mais son père que vous nommez Jean Boutin dit Laplante. Personnellement, je crois que le dit nom de notre ancêtre provient du fait qu'il était soldat et on lui a alors donné un surnom de guerre "dit Laplante". Ce surnom ne le concerne que lui mais pas son père ou ces ancêtres. On retrouve d'ailleurs dans les registres de Vernon, en Poitou, des actes sur nos ancêtres Boutin mais jamais on y mentionne le nom de dit Laplante. Que l'on ait mis cette information dans Mes Aieux, qui n'est qu'un site informatique où les entrées ont été faites par des bénévoles dont plusieurs exercent une certaine latitude personnelle, ne m'offre aucune validation à ce sujet. Si vous trouvez un acte original indiquant que le père d'Antoine portait le nom de Boutin dit Laplante, je vous serais gré de m'en faire part, car pour l'instant, ni dans le contrat, ni dans l'acte de mariage on ne fait mention du nom de dit Laplante. Au plaisir, Généalogiquement vôtre, Michel Boutin Généalogiste de filiation agréé Généalogiste officiel Association des Boutin d'Amérique mikegenea@hotmail.com

  • Maithe Boutin

    Il y a 2 ans

    Message concernant demande Grégoire ** Exeption de lignée pour un instant ...Me faisant un devoir de toujours répondre au demande qui me sont faites surtout en s'adressant directement a moi je dois spécifier ici que je regrette de ne pouvoir répondre a la demande de Mme Martine Labrecque sur le mur des Grégoire et j'explique pourquois ** Je m’adresse a Mme Martine Labrecque ….je suis désolée de ne pouvoir répondre a votre message sur le mur Gregoire car la personne qui a fait cette page efface ma réponse…..je suis désolée que vous ayez a vivre ca !! Je vous envoie en privé les informations pertinentes !.... // Marie

    • Maithe Boutin

      Il y a 2 ans

      Merci Martine mais conmme vous voyez y a toujours moyen de contourner les tites niaiseries d'enfants !! // Marie

    • martine labrecque

      Il y a 2 ans

      Pas de soucis, je comprend et je trouve ça bien dommage pour vous par contre. Vous qui êtes si fidèle a répondre aux gens. Martine

  • Michel Boutin

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Petit commentaire sur l'article de l'ancêtre Antoine Boutin dit Laplante en bas de cette page. Vous inscrivez que son père se nommait Jean Boutin dit Laplante. Je ne crois pas que le père portait le nom de Laplante. Le "dit Laplante" accompagnant le nom d'Antoine Boutin est le surnom de guerre que le capitaine de la compagnie lui a affublé lors de son engagement dans l'armée comme tambour, ou comme simple soldat au départ et il a pu obtenir cette promotion ultérieurement. Donc son père ne s'appelait certainement Boutin dit Laplante, mais simplement Jean Boutin.

    Généalogiquement vôtre,

    Michel Boutin
    Généalogiste de filiation agréé
    Généalogiste officiel
    Association des Boutin d'Amérique
    mikegenea@hotmail.com

    • Maithe Boutin

      Il y a 1 an

      Mon cher Michel....mon prénom est Marie -Therese et non Therese et dans mes Aieux il est inscrit a Boutin dit Laplante....** http://www.mesaieux.com/fr/fampot.asp?Start=True // Marie

    • Michel Boutin

      Il y a 1 an

      Mais dites-moi, ma chère Thérèse, est-ce que vos sérieux chercheurs ont réussi à trouver un document où le père d'Antoine porte le nom de Boutin dit Laplante, car on n'y retrouve aucune telle mention dans les registres paroissiaux de Vernon, paroisse d'origine de notre ancêtre dans le Poitou? Généalogiquement vôtre, Michel Boutin Généalogiste de filiation agréé Généalogiste officiel Association des Boutin d'Amérique mikegenea@hotmail.com

    • Maithe Boutin

      Il y a 2 ans

      Mais je rajoute que je prend au sérieux votre remarque ...merci // Marie

    • Maithe Boutin

      Il y a 2 ans

      Bonjour Si vous remarquez meme sur son acte de mariage Antoine est dit juste '' Boutin et sa mere Peinbaut (qui est en fait Raimbault)...donc c'est par des recherches sérieuses que plusieurs chercheurs et chercheuses en sont venu a cette conclusion....surtout que l'on ne trouve pas preuve de ce que vous dites concernant que ce surnom lui affublé lors de son engagement dans l'armée comme tambour, ou comme simple soldat au départ ....// Marie

  • Famille Boutin dit Laplante

    Il y a 2 ans

    Ajout d'un pionnier: Boutin Antoine

  • Famille Boutin dit Laplante

    Il y a 2 ans

    Ajout d'une photo: Pierre representant la famille de Antoine Boutin

  • Famille Boutin dit Laplante

    Il y a 2 ans

    Ajout d'une photo: Mon grand pere Edmond Boutin

  • Famille Boutin dit Laplante

    Il y a 2 ans

    Ajout d'un pionnier: Boutin dit Laplante Antoine

  • Maithe Boutin

    Il y a 2 ans

    Ma lignée directe ....
    **

    Noel Boutin 31/08/1940 Yvette Froment
    Montréal (Arcade, Mérilda St-Jean)



    Edmond Boutin 07/07/1913 Laura Armand
    Montréal (Jean, Analda Rivest)



    Louis Boutin 12/10/1874 Justine Wasbroad
    N.D.Montréal (David,Marg.Belisle)
    + Corinne Wasbroad 1900


    Jean B.Boutin 11/97/1843 Esther Bilodeau
    Batiscan (JeanB.Marg.Arcand)


    Jean B.Boutin 23/08/1819 Therese Langlois
    Lévis (Alexis,Therese Dagneau)


    Jean B.Boutin 09/11/1789 Véronique Duperon
    Lévis (Jean G.Josephte Alaire)


    Louis Boutin 07/11/1757 Elisabeth Mercier
    Berthier sur Mer (Joseph,El.Lebrun)


    Jean B.Boutin 16/08/1717 Catherine Laurendeau
    Montmagny (Jean, M.Thibot)


    Jean B.Boutin 27/07/1692 Jeanne Audebout
    Québec (Michel,Henriette Cartois)


    Antoine Boutin dit 29/10/1665 Genevieve Gandin
    Laplante Québec (Barth.Marthe Coignac)
    **JeanBéland-1677-
    Neuville,Québec

    Jean Boutin dit Vers 1640 Georgette Raimbault
    Laplante Poitou, France


    Nicolas (Colas) Boutin Vers 1618 Jeanne Savarit
    St-Hilaire-la-Palud ( deux-Sevres ) Poitou, France.


    Jean Louis Boutin Vers 1590 M. Louise Germont
    Poitou, France


    Louis Boutin Vers 1560 Marie Guilbeault
    Poitou, France


    Antoine Boutin est Originaire de Vernon ( Vienne, Poitou, France )
    Il s’établit a Neuville.

    Les parents de Jeanne Audebout ( Michel et Henriette Cartois ) eurent une annulation de leur Mariage.

  • Maithe Boutin

    Il y a 2 ans

    Mon Ascendance ...mon père ..

    2 : Noel Boutin, né à Montréal. le 3 Septembre 1918, a été baptisé à Montréal le 3 Septembre 1918, décédé le 3 Avril 1988, fils de Edmond Boutin et de Laura Armand), épouse Yvette Froment, le 31 Aout 1940 à St Louis de Gonzague,Montréal (née le 18 Février 1920 à Rigaud et décédée le 17 Juillet 1977, fille de Arcade Froment et de Mérilda St-Jean).
    -------------
    3 : Yvette Froment,(ma mere) née à Rigaud le 18 Février 1920, décédée le 17 Juillet 1977, fille de Arcade Froment et de Mérilda St-Jean), épouse Noel Boutin, en 1940 à MOntréal (né le 3 Septembre 1918 à Montréal. et décédé le 3 Avril 1988, fils de Edmond Boutin et de Laura Armand).
    -------------
    4 : Edmond Boutin, fils de Louis Boutin et de Justine Washbrod), épouse en (1°) Armand Laura, le 7 Juillet 1913 à Ste Brigide, Montréal (fille de Jean Armand), en (2°) Laura Armand, le 7 Juillet 1913 à Ste-Brigide, Montréal (fille de Jean Armand).
    -------------
    5 : Laura Armand, fille de Jean Armand, épouse Edmond Boutin, le 7 Juillet 1913 à Ste-Brigide, Montréal (fils de Louis Boutin et de Justine Washbrod).
    -------------
    6 : Arcade Froment, fils de aime Froment et de Augustine gaudet), épouse Mérilda St-Jean, le 7 Mai 1919 à Cathedrale de Joliette (fille de Telesphore St-Jean et de Rosanna racine).
    -------------
    7 : Mérilda St-Jean, fille de Telesphore St-Jean et de Rosanna racine), épouse Arcade Froment, le 7 Mai 1919 à Cathedrale de Joliette (fils de aime Froment et de Augustine gaudet).
    -------------
    8 : Louis Boutin, fils de Jean-Baptiste Boutin et de Esther Bilodeau), épouse en (1°) Justine Washbrod, le 12 Octobre 1874 à Notre-Dame , Montréal (fille de David Washbrod et de Marguerite Belisle), en (2°) Corinne Washbrod, le 9 Avril 1900 à Ste Cunegonde, Montréal (fille de David Washbrod et de Marguerite Belisle).
    -------------
    9 : Justine Washbrod, fille de David Washbrod et de Marguerite Belisle), épouse Louis Boutin, le 12 Octobre 1874 à Notre-Dame , Montréal (fils de Jean-Baptiste Boutin et de Esther Bilodeau).
    -------------
    10 : Jean Armand, fils de Joseph Armand et de Glandine Avrilier), épouse Analda Analda(Donalda) Rivest, le 7 Mai 1894 à Ste-Brigide, Montréal.
    -------------
    12 : aime Froment, fils de Stanislas Froment et de Philomene Laurin), épouse Augustine gaudet, le 4 Février 1890 à Ste-Marie-Salomée, (fille de Roch Gaudet et de Vitaline Forest).
    -------------
    13 : Augustine gaudet, fille de Roch Gaudet et de Vitaline Forest), épouse aime Froment, le 4 Février 1890 à Ste-Marie-Salomée, (fils de Stanislas Froment et de Philomene Laurin).
    -------------
    14 : Telesphore St-Jean, épouse Rosanna racine.
    -------------
    15 : Rosanna racine, épouse Telesphore St-Jean.
    -------------
    16 : Jean-Baptiste Boutin, fils de JeanBaptiste Boutin et de Therese Langlois), épouse Esther Bilodeau.
    -------------
    17 : Esther Bilodeau, épouse Jean-Baptiste Boutin (fils de JeanBaptiste Boutin et de Therese Langlois).
    -------------
    18 : David Washbrod, épouse Marguerite Belisle.
    -------------
    19 : Marguerite Belisle, épouse David Washbrod.
    -------------
    20 : Joseph Armand, épouse Glandine Avrilier.
    -------------
    21 : GlandinClaudine Avrilier, épouse Joseph Armand.
    -------------
    24 : Stanislas Froment, fils de Francois Froment et de Josephte Rivard), épouse Philomene Laurin, le 12 Juillet 1859 à St-Paul de Joliette.
    -------------
    25 : Philomene Laurin, épouse Stanislas Froment, le 12 Juillet 1859 à St-Paul de Joliette (fils de Francois Froment et de Josephte Rivard).
    -------------
    26 : Roch Gaudet, fils de Joseph Gaudet et de Marie Robicheau), épouse Vitaline Forest, le 12 Aout 1862 à St-Jacques de l'Achigan (fille de Simon Forest et de Edwidge Bourgeois).
    -------------
    27 : Vitaline Forest, fille de Simon Forest et de Edwidge Bourgeois), épouse Roch Gaudet, le 12 Aout 1862 à St-Jacques de l'Achigan (fils de Joseph Gaudet et de Marie Robicheau).
    -------------
    32 : JeanBaptiste Boutin, fils de JeanBaptiste Boutin, épouse Therese Langlois, le 23 Aout 1819 à Levis.
    -------------
    33 : Therese Langlois.
    -------------
    48 : Francois Froment, épouse Josephte Rivard.
    -------------
    49 : Josephte Rivard, épouse Francois Froment.
    -------------
    52 : Joseph Gaudet, fils de Charles Gaudet et de Madeleine Richard), épouse Marie Robicheau, le 18 Octobre 1825 à St-Jacques de l'Achigan (fille de Joseph Robichaud et de Madeleine Galarneau).
    -------------
    53 : Marie Robicheau, fille de Joseph Robichaud et de Madeleine Galarneau), épouse Joseph Gaudet, le 18 Octobre 1825 à St-Jacques de l'Achigan (fils de Charles Gaudet et de Madeleine Richard).
    -------------
    54 : Simon Forest.
    -------------
    55 : Edwidge Bourgeois.
    -------------
    64 : JeanBaptiste Boutin, fils de LOuis Boutin et de Elisabeh Mercier), épouse veronique Duperron, le 9 Novembre 1789 à Levis.
    -------------
    104 : Charles Gaudet, fils de Charles Gaudet et de Anathalie Robichaud), épouse Madeleine Richard, le 13 Novembre 1707 à St=Jacques de l'Achigan.
    -------------
    105 : Madeleine Richard, épouse Charles Gaudet, le 13 Novembre 1707 à St=Jacques de l'Achigan (fils de Charles Gaudet et de Anathalie Robichaud).
    -------------
    106 : Joseph Robichaud, épouse Madeleine Galarneau.
    -------------
    107 : Madeleine Galarneau, épouse Joseph Robichaud.
    -------------
    128 : LOuis Boutin, fils de JeanBaptiste JeanBaptiste2 Boutin et de Catherine Laurendeau), épouse Elisabeth Mercier, le 7 Novembre 1757 à Berthier sur Mer.
    -------------
    129 : Elisabeh Mercier.
    -------------
    208 : Charles Gaudet, fils de Bernard Gaudet et de Marie Doucet), épouse en (1°) Scholastique Hebert, le 19 Janvier 1750 à Port-Royal, Acadie, en (2°) Anathalie Robichaud, en 1755 à Beausejour, Acadie.
    -------------
    209 : Anathalie Robichaud, épouse Charles Gaudet, en 1755 à Beausejour, Acadie (fils de Bernard Gaudet et de Marie Doucet).
    -------------
    256 : JeanBaptiste JeanBaptiste2 Boutin, fils de Jean Boutin et de Jeanne Audebout), épouse Catherine Laurendeau, le 16 Aout 1717 à Montmagny.
    -------------
    257 : Catherine Laurendeau, épouse JeanBaptiste JeanBaptiste2 Boutin, le 16 Aout 1717 à Montmagny (fils de Jean Boutin et de Jeanne Audebout).
    -------------
    416 : Bernard Gaudet, épouse Marie Doucet.
    -------------
    417 : Marie Doucet, épouse Bernard Gaudet.
    -------------
    512 : Jean Boutin, fils de Antoine Boutin dit Laplante et de Genevieve Gandin), épouse Jeanne Audebout, le 27 Février 1692 à Quebec.
    -------------
    513 : Jeanne Audebout, épouse Jean Boutin, le 27 Février 1692 à Quebec (fils de Antoine Boutin dit Laplante et de Genevieve Gandin).
    -------------
    1024 : Antoine Boutin dit Laplante, fils de Jean1 Boutin Laplante et de Georgette Raimbault), épouse Genevieve Gandin, le 29 Octobre 1650 à Quebec.
    -------------
    1025 : Genevieve Gandin, épouse Antoine Boutin dit Laplante, le 29 Octobre 1650 à Quebec (fils de Jean1 Boutin Laplante et de Georgette Raimbault).
    -------------
    2048 : Jean1 Boutin Laplante, fils de Nicolas Boutin et de Jeanne Savarit), épouse Georgette Raimbault, en 1640 à Poitou, France.
    -------------
    2049 : Georgette Raimbault, épouse Jean1 Boutin Laplante, en 1640 à Poitou, France (fils de Nicolas Boutin et de Jeanne Savarit).
    -------------
    4096 : Nicolas Boutin, fils de JeanLouis Boutin et de MarieLouise Germont), épouse Jeanne Savarit, en 1618 à St-Hilaire-la-Palud,Poitou, F.
    -------------
    4097 : Jeanne Savarit, épouse Nicolas Boutin, en 1618 à St-Hilaire-la-Palud,Poitou, F (fils de JeanLouis Boutin et de MarieLouise Germont).
    -------------
    8192 : JeanLouis Boutin, fils de Louis1 Boutin et de Marie Guilbault), épouse MarieLouise Germont, en 1590 à Poitou, France.
    -------------
    8193 : MarieLouise Germont, épouse JeanLouis Boutin, en 1590 à Poitou, France (fils de Louis1 Boutin et de Marie Guilbault).
    -------------
    16384 : Louis1 Boutin, épouse Marie Guilbault, en 1560 à Poitou FRance.
    -------------
    16385 : Marie Guilbault, épouse Louis1 Boutin, en 1560 à Poitou FRance.
    -------------

    • Maithe Boutin

      Il y a 2 ans

      Document sur Ancetre Antoine Boutin et jean Belan Pionniers de la famille Boutin Antoine Boutin dit Laplante Il est le fils de Jean Boutin dit Laplante et Georgette Bonneau. Il nait vers 1641 à Vernon, Poitiers, Vienne, France. Il est confirmé le 23 mars 1664 à Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada agé de 22 ans. Le contrat de mariage de Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante est signé le 26 mai 1665 par devant Michel Fillion, par devant Fillion. Il épousa Geneviève Gandin, fille de Barthélemi Gandin et Marthe Cognac le 3 novembre 1665 à la paroisse Notre-Dame de Québec, Québec. Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante vivaient en 1666 à Sillery, Cap-Rouge ou Saint-François-Xavier, Québec. Il fut habitant en 1666 à Sillery, Cap-Rouge ou Saint-François-Xavier. Jean-Baptiste Boutin, Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante vivent en septembre 1667 à Cap-Rouge ou côte de Saint-Ignace, Capitale-Nationale. Il décède après 1677 à paroisse Saint-François-de-Sales, Neuville, Capitale-Nationale. Liste de ses enfants connus: 1. Jean-Baptiste Boutin (1666 - 1751)(de Geneviève Gandin) 2. Geneviève Boutin (1668 - ) (de Geneviève Gandin) 3. Louis Boutin (1671 - 1736) (de Geneviève Gandin) 4. Marie-Françoise Boutin (1673 - 1745) (de Geneviève Gandin) 5. Guillaume Boutin (1675 - ) (de Geneviève Gandin)----------------------------------------------------------------La famille Boutin.(Genevieve Gandin/Gaudin) Baptisée à Québec, le 30 janvier 1649, Geneviève est la fille de Barthélemi Gaudin et de Marthe Cognac (Coignat). Le 29 octobre 1665, elle épousait à Sillery, cet Antoine, fils de Jean Boutin et de Georgette Bonneau, de Vernon, Poitou, (département de Vienne). À son arrivée à Québec, Antoine avait d'abord occupé le poste de tambour de la garnison du Château Saint-Louis, mais il ne tarda pas à recevoir une concession de dix arpents du gouverneur d'Avaugour, à la rivière Saint-Charles, dans le voisinage immédiat d'une terre appartenant à Abraham Martin, dans ce qu'on appelait alors la "Commune" de Québec. Le 16 avril 1665, Boutin vendra cette terre à Vincent Poirier dit Bellepoire pour la somme de 90 livres t. Deux ans plus tard, Poirier cédera le même lot aux Jésuites à un prix presque trois fois plus élevé qu'il avait déboursé pour l'acquérir. Lors de son premier mariage, Geneviève Gaudin apportait en dot, la moitié de la terre de ses parents, à Coulong, ainsi que la moitié des dépendances et la moitié du produit de la pêche. Le jeune ménage demeurera à cet endroit en 1666 et 1667. Le 20 mars de cette dernière année, Jean-François Bourdon leur accorde une concession à Dombourg. À l'aveu et dénombrement du 8 octobre 1668, Boutin est mentionné parmi les censitaires de Neuville. Le 30 mai 1672, il recevra une autre concession de deux arpents de front sur quatre de profondeur, de laquelle il prélèvera dix mille perches de bois de frêne bâtard pour faire des cercles de barrique, qu'il vendra au commerçant Claude Charron. Toutefois, Boutin devait rendre l'âme avant d'avoir terminé l'exécution de son contrat. Sa mort survint à la fin de 1676 ou au début de 1677. Jean Bellan avait-il travaillé à la récolte de frêne pour le compte d'Antoine Boutin ? La chose est fort possible, car ce dernier n'a pas dû entreprendre seul une tâche aussi considérable. Quoi qu'il en soit, Jean devait bien connaître la famille Boutin et ne fut pas effrayé du fait que Geneviève ait été de six ans son aînée et surtout qu'elle fut déjà cinq fois mère. L'amour ne connaissait pas de frontières, il la demanda en mariage. La cérémonie nuptiale dut se dérouler, sinon le même jour, du moins à peu de jours d'intervalle de la signature du contrat, si l'on considère que la première naissance se produira à la fin de mars de l'année suivante (Mathurin, le 25 mars 1678). ----------------------------------------------------------------Le recensement de 1681. Le recensement de 1681 démontre que la famille Boutin-Bellan réside toujours dans la seigneurie de Dombourg-Neuville. Il est dit que Jean est âgé de 25 ans et que Geneviève ne compte que 26 printemps (en réalité, elle en avait 32). Les Enfants qui habitent avec eux sont Jean-Baptiste Boutin, 15 ans, Geneviève Boutin, 14 ans, Louis Boutin, 11 ans, Guillaume Boutin, 7 ans, Mathurin Bellan, 4 ans, Jeanne Bellan, 18 mois et Françoise Bellan, 8 mois. Le ménage possède trois bêtes à cornes et vingt arpents en valeur, ce qui le situe dans la bonne moyenne des familles de l'époque. Si l'on compare ces données aux actes de l'état civil, on remarque l'absence de Françoise Boutin, née en 1673 et qui aurait dû être placée entre ses frères Louis et Guillaume. Françoise est toujours présente. Le recenseur l'a tout simplement oubliée. En 1695, elle épousera Pierre Ferret et, quatre ans plus tard, après le décès de ce dernier, elle contractera un second mariage avec François Badeau. ----------------------------------------------------------------Baptêmes, deuil et mariages. Entre 1681 et 1709, Jean Bellan et les siens se consacrent uniquement aux travaux de la terre et aux soins de la famille. Quatre baptêmes, un deuil et quatre mariages sont les faits saillants de cette période. Le 17 juillet 1709, Geneviève Gaudin fait donation à Jean (Jean-Baptiste) Bellan, son fils puîné, donation que confirme l'intendant Raudot, par une ordonnance émise le 30 décembre suivant "à la charge pour le dit Jean de loger, nourrir et entretenir Jean Bellan, son père, et Geneviève Gaudin, sa mère, tant en santé que maladie, jusqu'à leur décès". Geneviève Gaudin et Jean Bellan vivront encore plusieurs années. Elle mourra la première et sera inhumée à Neuville le 4 décembre 1726, à l'âge de 77 ans. Jean survivra à sa femme durant un peu moins de quatre années. En l'an de grâce 1731, le huitième jour de mars, le curé Dumont écrit dans le registre de Pointe-aux-Trembles de Québec qu'il a enterré dans le cimetière paroissial "Jean Bélan, âgé d'environ soixante et quinze ans, après avoir reçu tous les sacrements". ----------------------------------------------------------------La terre ancestrale à Neuville, près de Québec. La terre ancestrale qu'occupera Antoine Boutin (premier mari de Geneviève Gaudin) puis Jean Bellan, père et fils, sera en possession des Bellan durant environ un siècle et demi (* . Jean Bellan, fils, la cédera à son fils Jean-François le 3 mars 1747; acte signé par le notaire Pinquet. Le 28 février 1779, en présence du notaire Planté, Jean-François s'en départira en faveur de son fils du même nom. Quelque 20 ans plus tard, soit le 28 novembre 1798, celui-ci la vendra à son frère Charles (greffe du notaire Larue). Charles exploitera la terre ancestrale quelques années mais il sera le dernier Bellan (Bélan) à le faire. Le 22 avril 1811 (même greffe), Charles Bellan (Bélan) en fera donation à Charles Gravel, et celui-ci en gratifiera son fils Étienne (Notaire Larue, 28 mai 1822). Le cadastre de 1859 montre qu'Étienne Gravel est toujours propriétaire de cette terre mais, en 1871, elle passera aux mains de Lazarre Rochette. Elle sera ensuite cédée à Ernest Noreau et, en 1958, à Paul Noreau. Cette terre est inscrite au numéro 57 du cadastre actuel. Entre celle-ci et la suivante (celle de Louis Delisle), il y a un chemin qu'on désignait autrefois sous le nom de Chemin Saint-Nicolas, car il conduisait au village du même nom, au bout du premier rang. Plus tard, ce chemin deviendra la route Gravel, car cette famille occupera la terre de l'ancêtre Bellan de 1811 à 1870 environ----------------------------------------------------------------Antoine Boutin dit Laplante - Quelques faits et gestes!- Fils de Jean Boutin et de Georgette Raimbaud, de Vernon au Poitou, il contracte mariage devant le notaire Michel Filion , Mardi le 26 Mai 1665, avec Genevieve Gandin, baptisée a Quebec le Samedi 30 Janvier 1649, fille de Barthelémy Gandin et de marthe Cognac et l’épouse a Quebec le Mardi 3 Novembre 1665. De leur union naissent 5 enfants.- Tambour dans la garnison du Château St-Louis de Quebec, il est au pays en 1662, puisque le Seigneur Davaugour lui conceda une terre en cette année-la. Le 25 Juin 1663, Jean Moreau déclare dans son tesyament, que lui sont dus par Antoine Boutin, dix minots de blé qu’il lui avait pretés pour les semences. Antoine vend au prix de 90 livres a Vincent Poirier, le 16 Avril 1665, une concession de dix arpents autrefois appelé La Commune, entre les habitation de Martin Hubou dit Deslongchamps et d’Abraham Martin. Par son contrat de mariage ses beaux-parents lui cedent la moitié de leur terre de Coulonge. Le 20 Mars, il recoit une concession de deux arpents quinzes perches de front par quarantes arpents de profondeur du Seigneur Jean Francois Bourdon de Dombourg. C’est a cet endroit qu’il va s’établir mais non sans avoir avant séjourné un moment a Sillery et a Château-Richer.- Le Mardi le 2 Septembre 1670. Alors qu’il va a la peche en compagnie de Raymond Paget dit Quercy, ils trouvent accroché a la nasse le corps d’un noyé. Ils l’attachent, pour qu’il ne soit pas emporté par la marée et se rendent vers les 4 heures du matin en prévenir le Lieutenant général, qui envoie l’huissier Levasseur sur les lieux, en compagnie du capitaine de navire, André Chaviteau, dont le beau frere Nicolas Bibard etait tombé a l’eau et s’était noyé, en tentant de se rendre sur un navire qui allait mettre a voiles.- Noel Boissel reclame a Boutin 10 livres et le matelot Pierre Frut l’accuse d’avoir tué son chien. Il doit les 10 livre au Sieur Boissel.Le 4 Aout 1671, il est condamné a payer boisseaux de ble a Francois Yvon.Pour sa part, le 6 Octobre suivant, Gabriel Gosselin doit lui remettre une barrique vide.- En compagnie du maitre Taillandier Pierre Bouvier, il s’engage le 10 Janvier 1676, a fabriquer pour Claude Charron, la quantité de 10 mille perches de frene batard de dix pieds de long pour faire des cercles de barriques. Pour ce travail le sieur Charron leur promet 165 livres. - On ignore la date de son déces, mais il n’est plus le 18 Juillet 1677, quand sa veuve contracte mariage avec Jean Bellan.- Un de ses enfants Guillaume, fut un des co-fondateur du Fort Louis de la Mobile en Louisiane

  • Il y a 2 ans

    La famille Boutin dit Laplante a été créée.

Suivre cette famille

Vous êtes parent avec cette famille ? Ou simplement intéressé ?

suivez cette famille
2
membres suivent cette famille

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Situez votre famille dans l’histoire du Québec

Suggérez des contenus

Suggérez des photos, documents, articles, événements et lieux à l'administrateur de cette famille

Envoyez des
suggestions

Administrateur

Cette famille est administrée par :