André "Toto" Gingras | Le Québec, une histoire de famille

André Gingras

Photographe

 

Présent aux premières heures du Journal de Montréal, en 1964, ce photographe coloré marquera des générations d’amateurs de sport. En plus de s’allier rapidement la confiance du fondateur Pierre Péladeau, André Gingras trouvera un solide complice en Jacques Beauchamp, recruté comme directeur des pages sportives en 1969. À la quête du parfait cliché, Gingras parviendra à ses fins par son style direct empreint d’humour, notamment dans l’enceinte sacrée du vestiaire des Canadiens. Il s’impliquera aussi pendant plus de 25 ans au sein du Club de la Médaille d’Or, destiné à soutenir les jeunes athlètes québécois. Il en sera même président en 1986 et 1987. André « Toto » Gingras meurt le 26 mars 2007, emporté par un cancer de la gorge. Son surnom « Toto » rappelle celui que lui donnait affectueusement sa grand-mère : « mon p’tit Toutou ».

Lignée ancestrale

Dates de mariage

Hilaire Gingreau Gingras

-

Françoise De Saint-Laut St-Lo
Charles Gingras

5 novembre 1675

Anne-Françoise Couvent Amyot
Jean-Baptiste Gingras

17 février 1705

Madeleine Angers Lefebvre
Pierre-Charles Gingras

16 août 1735

Charlotte Bergeron
Charles Gingras

12 novembre 1764

Charlotte Roger
Charles Gingras

22 octobre 1787

Louise Chaillé
Jean Gingras

5 août 1817

Rose Côté
Isaie Gingras

27 juillet 1858

Mathilde Genest
Alexis Gingras

17 septembre 1906

Alma Gingras
Roméo Gingras

17 avril 1933

Annette Patenaude

André
Gingras

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous