Anne Hébert | Le Québec, une histoire de famille

Anne Hébert



Née le 1er août 1916, à Ste-Catherine-de-Fossambault, près de Québec, Anne Hébert deviendra l’une des écrivaines les plus marquantes de notre histoire. Dès son premier recueil, Songes et équilibre, paru en 1942, le gouvernement québécois lui décerne un Prix David remis aux meilleures oeuvres littéraires de l’année. Parmi le déluge de récompenses qui brilleront sur sa carrière, trône le Fémina, qu’elle décroche à Paris en 1982 pour Les Fous de Bassan. Tout comme Kamouraska, ce roman sera porté au grand écran, ce qui ne sera pas sans lui rappeler son passage à l’ONF comme scénariste en 1953-54, une première pour une femme francophone! Amoureuse de la France, où elle passera plus de 30 ans de sa vie, Anne Hébert reviendra au Québec quelques années avant de nous quitter, le 22 janvier 2000, à l’âge de 83 ans. Son riche héritage comprend neuf romans, cinq recueils de poèmes, des nouvelles, des pièces de théâtre et des scénarios.   

Lignée ancestrale

Dates de mariage

Jacques Hébert

1620

Marie Juneau
Étienne Hébert

1650

Marie-Françoise Godet
Étienne Hébert

1678

Jeanne Comeau
Jean-Baptiste Hébert

9 janvier 1719

Élizabeth Granger
Étienne Hébert

20 octobre 1769

Josephe-Josette Basin Babin
Jean-Baptiste Hébert

31 décembre 1807

Judith Lemire
Célestin Hébert

16 janvier 1865

Louise Lang
Maurice Hébert

22 octobre 1915

Marguerite Taché

Anne
Hébert

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous