Claude Poirier - star | Le Québec, une histoire de famille

La Boîte à histoire

Claude Poirier

Chroniqueur judiciaire

 

Enfant du Plateau Mont-Royal, le «vrai négociateur» commence sa carrière de chroniqueur à l’âge de 21 ans, plus précisément le 11 août 1960. Ce jour-là, on cambriole la caisse populaire du Sault-au-Récollet, dans le nord de Montréal. Témoin de l’événement, Claude Poirier trouve une cabine téléphonique et raconte en direct la scène sur les ondes de CJMS. Dès le lendemain, il joint les rangs de la station de radio. Un chroniqueur judiciaire est né! Figure de confiance, il deviendra un interlocuteur privilégié tant auprès des victimes que des criminels, amenant 225 d’entre eux à se rendre. Mais sa bravoure ne sera pas sans lui causer quelques sueurs froides, comme lorsqu’il se substitue à un groupe d’otages séquestrés par un psychopathe de l’Institut Pinel, en 1973. Au petit écran depuis 1964, le chroniqueur est fidèle au réseau TVA où, 50 ans plus tard, il éclaire toujours le public sur la scène criminelle et judiciaire québécoise.

Lignée ancestrale

Dates de mariage

Pierre Poirier dit Lafleur

12 juin 1707 (Lachine)

Marie-Clémence Maupetit (Montpetit)
Pierre Poirier dit Lafleur

3 avril 1756 (Ste-Anne-de-Bellevue)

Marie-Charlotte Robillard
Antoine Poirier

4 avril 1785 (Vaudreuil)

Marie-Anne Leduc
Hyacinthe Poirier

6 février 1815 (St-Joseph-de-Soulanges)

Élizabeth Leboeuf
Joseph Poirier

24 juin 1845 (Beauharnois)

Tharsile-Marie Marcoux
Joseph Poirier

20 octobre 1885 (Valleyfield)

Juvelina Poirier
Edmour Poirier

22 juin 1908 (Beauharnois)

Florida-Anna Montpetit
Léo Poirier

13 juin 1936 (Montréal)

Mariette Leblanc

Claude
Poirier

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous