Paul Hébert | Le Québec, une histoire de famille

Paul Hébert

Né à Thetford Mines en 1924, Paul Hébert fait figure de monument dans le paysage théâtral québécois. Outre les dizaines de rôles inoubliables qu’il a incarnés, dont le célèbre Siméon Desrosiers du téléroman Le Temps d’une Paix, ce grand comédien jouera un rôle actif comme metteur en scène et fondera de nombreux théâtres (l’Anjou, le Chanteclerc, l’Estérel, l’Atelier et... le Paul-Hébert, sur son Île-d’Orléans adorée). Il dirigera également les Conservatoires d’art dramatique de Montréal et de Québec et signera de nombreuses mises en scènes, notamment au Trident dont il sera le premier directeur artistique (1971-1978). Descendant de Guillemette Hébert, fille de Louis Hébert, Paul Hébert aurait dû en fait s’appeler Paul Couillard. Mais au fil des générations, sa lignée paternelle a repris le patronyme du premier colon de la Nouvelle-France. La Ville de Thetford Mines inaugurait en février 2012 le Studio-Théâtre Paul-Hébert en son honneur.

Lignée ancestrale

Dates de mariage

André Couillard

Vers 1585

Jeanne Basset
Guillaume Couillard

26 août 1621

Marie-Guillemette Hébert
Charles Couillard

25 juin 1686

Louise Couture
Joseph Couillard

8 août 1729

Geneviève Turgeon
Joseph Couillard dit Beaumont

9 mai 1763

Madeleine Filteau
Charles-Hébert Couillard

30 septembre 1799

Josephe Bacquet
Jean Hébert dit Couillard

6 Février 1827

Marie Turgeon
Paul-Napoléon Hébert

12 avril 1864

Marie Morin
Alphonse Hébert

25 septembre 1922

Marie-Anna Camden

Paul
Hébert

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous