Raymond Lévesque | Le Québec, une histoire de famille

Echos Vedettes

Raymond Lévesque



Né à Montréal le 7 octobre 1928, Raymond Lévesque apprend le piano avec Rodolphe Mathieu, professeur du grand Wilfrid Pelletier, et crée ses premières chansons vers l’âge de 15 ans. Après plusieurs années à la radio, il part vers la France en 1954 pour une période de 5 ans. Deux ans après son arrivée, inspiré par la guerre d’Algérie, il y compose son hymne Quand les hommes vivront d’amour, élu chanson du siècle en 1992. Comédien et dramaturge, il sera les inoubliables Médée et Moineau de Marcel Dubé et pondra plusieurs revues musicales, tout en faisant les belles années des boîtes à chanson, notamment avec les Bozos. Patriote de l’année, indépendantiste convaincu, il refusera même le Prix du gouverneur général par conviction politique. Homme de coeur et de conviction, Raymond Lévesque signera plus de 500 chansons en carrière. 

 

Lignée ancestrale

Dates de mariage

robert lévesque

22 avril 1679 (L'Ange-Gardien)

jeanne chevalier
françois lévesque

07 nov. 1701 (Rivière-Ouelle)

marie-charlotte aubert
domnique lévesque

14 février 1757 (Rivière-Ouelle)

marie-anne dionne
clément lévesque

19 juillet 1785 (Rivière-Ouelle)

marie-anne bérubé
marcel lévesque

22 août 1814 (Rivière-Ouelle)

madeleine-marie bloneau
clément lévesque

19 juillet 1842 (St-Jean-Port-Joli)

marie-adèle miville-deschênes
montésuma lévesque

5 mai 1884 (Saint-Pacôme)

aimée lévesque
albert lévesque

27 mai 1925 (Montréal)

jeanne labrecque

Raymond
Lévesque

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous