Sophie Caron - star | Le Québec, une histoire de famille

Sophie Caron

 

Si vous ne suivez pas les matchs de la Ligue Nationale d’Improvisation, son visage vous est peut-être inconnu. Par contre, pour les fans de la LNI, cette comédienne formée à l’Université du Québec à Montréal fait littéralement figure de chouchou. Dépassant le record du fondateur Robert Gravel, la joueuse étoile des bleus saute sur la glace depuis maintenant 17 saisons, ce qui représente plus de 100 matchs et 600 impros! Un exploit qu’elle partage uniquement avec le comédien Réal Bossé. Heureuse de descendre d’un « Robert », comme son mentor Robert Gravel, cette sympathique mère de famille raconte pour nous l’histoire des Caron du Québec.      

Lignée ancestrale

Dates de mariage

Robert Caron

25 octobre 1637 (QUÉBEC)

Marie Crevet
Robert Caron

14 nov. 1674 (Château-Richer)

Marguerite Cloutier
Joseph Caron

27 février 1713 (Cap-St-Ignace)

Magdeleine Bernier
Pierre-Noël Caron

4 juillet 1757 (Pointe-à-la-Caille)

Geneviève Thibault
Antoine Caron

10 janvier 1797 (St-François-de-la-Riv.-du-sud)

Marie Laine/Grimouche
Antoine Caron

31 mai 1829 (N.-D.-de-Bonsecours)

Émérence Jalbert
Thomas-Dydime Caron

18 octobre 1853 (St-Roch-des-Aulnaies)

Justine Paquet
Thomas Caron

22 octobre 1889 (Québec)

Louise Paradis
Philémon Caron

20 juin 1932 (Québec)

Anne (Blandine) Guilbault
Jacques Caron

4 septembre 1961 (Château-d'eau)

Camille Meloche

Sophie
Caron

En vedette

Voyez la capsule de la
famille de la semaine

Visionnez
la capsule

Devenez membre gratuitement

du premier réseau social
sur la généalogie
au Québec !

Inscrivez-vous